le projet

J’aime le format carré. C’est ainsi que j’ai prêté d’abord attention à la façade des boîtes aux lettres.

Au delà de cela, ce qui m’a le plus interpellé c’est la manière dont la norme (NF D 27 405), établie par La Poste, était souvent transgressée. Chaque boîte est différente. Les propriétaires les personnalisent, les customisent. S’ils ne le font pas, le temps et les passants s’en chargent.

D’objet utilitaire ces boîtes sont devenues sous mon regard des portraits métaphoriques des propriétaires : chaque boîte aux lettres par sa gamme de couleur, ses matières, son espace, ses graphismes, révèle une personnalité différente.

Cabossées, rayées, éventrées, délavées, ces boîtes parlent aussi du temps qui passe, elles sont en sorte une forme de vanité contemporaine.

Pendant un an, des visiteurs du blog ont imaginé le courrier que ces 89 boîtes pouvaient recevoir. Sur l’ensemble des textes écrits, 18 auteurs ont été retenus. Photographies et texte ont fait l’objet d’une exposition qui a tourné en Picardie, exposition produite par l’association Lignes d’écritures en partenariat avec La Poste.

expo_354_6cm__06expo_354_6cm__04

nb : les noms des propriétaires ont été modifiés afin de respecter l’anonymat de chacun.